Loading 0
4C constructions

environnement

Scroll Down
Les toitures végétalisées

Photographie d’une maison individuelle nommé “Le jardin suspendu de M. HOAN” par le cabinet d’architecture Vo Trong Nghia ARCHITECTS.*¹

 

« La toiture végétalisée n’est pas née au XXIe siècle, mais plutôt il y a environ dix mille ans selon certains historiens datant cette technique de – 12 500 à – 8000 av. J-C.. Plus récemment dans le fil de l’histoire, l’on peut encore voir sur certaines constructions vikings des toitures de ce type. Voyons alors ensemble comment de nos jours cette connaissance est mise en œuvre et quels en sont les bénéfices et désavantages à en tirer. »

 

Pour commencer, nous pouvons voir trois familles de complexes de toitures végétalisées respectant toutes une composition similaire, mais variant dans la mise en œuvre et le dimensionnement.

 

La végétalisation extensive

Nommée végétalisation extensive, cette première se présente sous la forme d’un complexe de toiture léger, allant d’un poids saturé (c’est-à-dire la masse maximale dans les conditions les plus défavorables) de 40kg/m² à 80kg/m², mais aussi mince de l’ordre de 5 à 15 cm d’épaisseur pour la totalité du complexe hors structure. Celui-ci permet notamment l’implantation d’essences végétales spécifiques comme le Sédum et ne demande qu’un entretien annuel en désherbant par exemple. Ce type de complexe à l’avantage de pouvoir être installé sur une toiture dont la pente approche mais ne dépasse pas les 30°.

 

La végétalisation semi-intensive

Notre deuxième catégorie est la toiture végétalisée semi-intensive. Épaisse de 15 à 30 cm, celle-ci permet une plus grande diversité d’essences et de volumes des plantations, car l’épaisseur de substrat étant plus importante, le développement de végétaux aux racines plus conséquentes allant jusqu’à de petits arbustes est possible.
Ainsi, la légèreté de la toiture végétalisée extensive alliée aux possibilités de plantations plus diverses comme pour la toiture intensive ou toiture jardin rendent cette solution très intéressante.

 

La végétalisation intensive ou toiture jardin

Pour finir, la végétalisation intensive plus souvent appelée toiture jardin, est certainement la plus technique et demandeuse en entretien, et ce, en tout point s’agissant d’un véritable jardin suspendu. Permettant tous types de plantations à condition d’avoir prévu celles-ci en amont dans la conception, ce type d’aménagement demande cependant des systèmes supplémentaires adaptés comme par exemple un revêtement d’étanchéité résistant à la pénétration des racines de grosses tailles. Mais aussi, un accès facilité doit être prévu afin de permettre d’apporter le matériel nécessaire à l’entretien et à la plantation. La problématique de l’évacuation des déchets fait aussi partie des éléments à prévoir. Ainsi, l’épaisseur de ce type de complexe fluctue en fonction de ce qui y est planté, allant ainsi de 30 cm d’épaisseur de substrat à des dimensions bien plus grandes.

 

Pour chacun de ses trois types d’aménagement de toiture, les méthodes constructives restent cependant presque les mêmes, seul le dimensionnement, la résistance et la quantité des matériaux diffèrent en plus d’une structure porteuse adaptée au complexe choisit.

 

Mais alors pourquoi faire le choix d’une toiture végétalisée plutôt qu’un système traditionnel. 4C CONSTRUCTIONS continue à vous conseiller et vous propose une liste exhaustive des atouts de ce système constructif.

  Coût d’entretien moindre à long terme,

  une isolation thermique et acoustique bien meilleures qu’une couverture traditionnelle,

  une gestion des eaux de pluie accrue et un bénéfice écologique important,

  parfait afin de réduire les émissions polluantes d’un bâti,

  un aspect esthétique inégalable,

  un large choix de possibilité d’aménagement.

 

Concernant les inconvénients :

  Un coût supérieur de la mise en œuvre et des fournitures à une toiture traditionnelle,

  l’entretien sauf pour les toitures extensives.

 

 


*¹ Références : Photographie de Hiroyuki Oki© (date inconnue),  apparaissant dans l’article “Mr. Hoan’s hanging garden, Nhan trang – Vietnam, Architecture by Vo Trong Nghia Architects” sur le site divisare.com consulté le 06/04/2022. Lien : Vo Trong Nghia Architects, Hiroyuki Oki · Mr. Hoan’s hanging garden · Divisare
01.